Chargement...



Cette page ne s'affiche pas ? Cliquez ici
 
Retour au site zeldaroth.fr
le site officiel de Zelda ROTH
 
 FAQFAQ RangsRangs   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sachiko's Forgotten dream

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    zeldaroth.fr Index du Forum -> Fictions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Après lecture des Parties paru, que dire de cette fiction ?
C'est vraiment passionnant ! Je veux la suite !!
75%
 75%  [ 3 ]
C'est sympa à lire. Une suite ? Pourquoi pas.
25%
 25%  [ 1 ]
C'est pas trop mal...
0%
 0%  [ 0 ]
Bof, c'est pas trop intéressant.
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 4

Auteur Message
Blondinette
Administratrice
Administratrice



Inscrit le: 05 Déc 2009
Age: 31

Messages: 84
Localisation: Montélimar

MessagePosté le: Lun Mai 31, 2010 16:46    Sujet du message: Sachiko's Forgotten dream Répondre en citant

Bonjour à tous,

Après pas mal de réflexion sur comment écrire une histoire, moi qui déjà petite, j'étais fan de survival-horror, j'ai jamais eu l'occasion d'en écrire.
J'ai donc fait tourner mon imagination et j'ai décidé de commencer à écrire une histoire sur ce genre qui me passionne, c'est donc une expérience que je tiens à vous faire partager.

Mon histoire est déjà bien avancer, mais tel une passionnée de mangas et aussi de survival-horror, tout les lundis seront posté une partie de plus pour pouvoir vous tenir en haleine. Aujourd'hui je poste donc la première partie.

Sachiko's Forgotten Dream



Le poids de mes paupières se faisait de plus en plus lourd, je sentais comme une énorme masse qui m’écrasait petit à petit. Les bruits du vent faisaient claquer les branches sur la fenêtre et les ombres des arbres qui animaient des formes étranges sur le sol de ma chambre rendaient l'atmosphère tendue. Puis le bruit de vent se faisait de plus en plus fort puis soudain, une bourrasque énorme de vent ouvrit la fenêtre violemment. Je me levais pour la fermer, à ma grande surprise le vent se calma puis je refermais la fenêtre doucement pour éviter de réveiller la maison.
Pensant que le bruit avait réveillé quelqu’un de la maison, je décidais donc de faire un tour pour vérifier. J’avançais silencieusement pas à pas vers la porte de ma chambre, puis le couloir, je marchais pourtant j’avais l’impression que le couloir n’en finissait point. Le fond du couloir se terminait par une fenêtre et l’escalier sur la droite. La lune éclairait le couloir, puis un nuage recouvrit peu à peu celle-ci rendant le couloir sombre. Un bruit se fit entendre, comme un cri étouffé. J’arrivais sur la fin du couloir, je jetais un coup d’œil par la fenêtre, seules les petites lumières de la rue qui éclairaient à peine 1 mètre devant étaient visibles, tout le reste était sombre pourtant personne à l’horizon, comme si j’étais la seule à avoir entendu ce cri. Je pris les escaliers pour arriver sur le salon, tout était calme pourtant ce cri m’avait intrigué. Qui pouvait avoir poussé ce cri ? Pourquoi ? Et si c’était mon imagination qui me jouais des tours ? Le téléphone se mit à sonné, je décrochais et ne prononça aucun mots, et aucun son ne sortais du combiné, personne ne parlait. On pouvait seulement entendre un bruit étrange, comme une respiration sifflotant, je raccrochais le téléphone, qui aurait pu faire ce genre de farces ? Personne me venait à l’esprit, tout paraissait si vrai pourtant, est ce que j’étais en train de rêver ? Est-ce que tout ça était vraiment réel ou était-ce le fruit de mon imagination ? Je décidais de remonter dans la chambre, je pris les escaliers et montais petit à petit en minimisant le bruit. Puis soudain en arrivant sur la dernière marche, une ombre passa tellement vite que je n’eusse le temps de pousser un cri, je me retrouvais en bas gisant sur le sol, mes yeux se fermèrent, puis plus rien.




Partie 2 enfin sortie, bonne lecture à tous. Et pour ceux qui n'ont pas encore voter, faite le, cela me motive à en faire d'avantage de savoir que sa plaît.

Suite : http://www.zeldaroth.fr/forum/viewtopic.php?p=28366#28366

Partie 3 : Désolé pour le retard, j'ai beaucoup de choses à faire en ce moment, mais je ne lâche pas ce projet pour autant. Voici donc la parution de la partie 3, bonne lecture à tous.


Suite : http://www.zeldaroth.fr/forum/viewtopic.php?p=28419#28419

Partie 4 : Bonne lecture à tous !

http://www.zeldaroth.fr/forum/viewtopic.php?p=28456#28456

Partie 5 et (6 pour le lundi où je n'ai rien paru) Bonne lecture à tous.

http://www.zeldaroth.fr/forum/viewtopic.php?p=28522#28522


Nouveau sondage, je vous laisse la liberté de me donner votre réponse, ainsi qu'un post pour me donner votre avis personnel.
_________________


Dernière édition par Blondinette le Dim Juil 04, 2010 14:28; édité 8 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
John
Sphynx
Sphynx



Inscrit le: 12 Mai 2008
Age: 23

Messages: 2083
Localisation: Magrathéa

MessagePosté le: Lun Mai 31, 2010 16:56    Sujet du message: Répondre en citant

Pas mal, m'enfin bizarre quand même...

Edit: Y aura un boucher zombie tueur en série dedans ? Razz
_________________


Dernière édition par John le Mar Juin 01, 2010 12:29; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LinkvsSangoku
Modérateur
Modérateur
Mage
Mage



Inscrit le: 15 Oct 2007
Age: 28

Messages: 442
Localisation: OOT Edition

MessagePosté le: Lun Mai 31, 2010 17:10    Sujet du message: Répondre en citant

Moi j'suis preneur, j'adore, vivement la suite Smile 100% Fan, Agréable à lire, et j'aime bien la tournure Smile
_________________
Suivre le projet:The Legend of Zelda: Ocarina Of Time REBIRTH
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Disparado
Modérateur
Modérateur
Primé d'argent
Primé d'argent
Sphynx
Sphynx



Inscrit le: 09 Sep 2007
Age: 51

Messages: 2206

MessagePosté le: Lun Mai 31, 2010 21:59    Sujet du message: Répondre en citant

LinkvsSangoku a écrit:
Moi j'suis preneur, j'adore, vivement la suite Smile 100% Fan, Agréable à lire, et j'aime bien la tournure Smile

Idem blondi
_________________
https://www.youtube.com/channel/UCHiTHoFL_SNHflE_LHS9RQQ
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Blondinette
Administratrice
Administratrice



Inscrit le: 05 Déc 2009
Age: 31

Messages: 84
Localisation: Montélimar

MessagePosté le: Lun Juin 07, 2010 8:36    Sujet du message: Répondre en citant

Parution de la partie 2, bonne lecture à tous ! Et penser à voter, savoir que des gens lisent et que ça plaît, me motive d'avantage.



Plongé dans l’inconscience, un petit bruit se fit entendre, puis le son de celui-ci montait en crescendo, il me tira de mon sommeil puis je distinguais maintenant le bruit de mon réveil, il était 7 heures. Puis je frappais d’un petit coup cet objet bruyant puis le silence s’installa, je pu me lever tranquillement, à ma grande surprise aucune douleurs, pas de mots de tête, rien qui pouvait faire penser que j’étais tombée hier. La maison avait retrouvé son atmosphère habituelle, maman et papa était en bas en train de déjeuner. Je m’installais autour de la table puis j’entamais la discussion avec mes parents.

« Alors vous avez bien dormis ?
- oui, très bien et toi ma chérie ?
- bah pas trop mal, il y avait du bruit cette nuit et j’ai été réveillée, et vous, vous n’avez rien entendu ?
- Bah non pas du tout ma puce, j’ai très bien dormis d’ailleurs. »

Puis la discussion pris fin, je saisissais mon verre pour boire une gorgé de jus d’orange, puis un moment de réflexion en moi s’installa, si ils n’avaient rien entendus, et que personne ne m’a remis dans mon lit, c’est que rien de tout ça n’était réel et que j’avais tout simplement rêver, sinon il me l’aurait dit. Puis je posai mon verre sur la table, puis maman me fit remarquer qu’aujourd’hui était mon entrée à Todai, qui est l’université la plus prestigieuse du pays. Effectivement en pensant à tout ça, j’avais complètement oublié que j’allais à l’université aujourd’hui pour entamer mon 1 er cycle en Littérature. Je me dirigeais donc vers la douche qui me réveillerait surement mieux. Je me regardais dans le miroir, rien d’inhabituel mais pourtant j’étais pourtant sûre de ne pas avoir rêvé. Je fis couler l’eau, puis enjamba la baignoire. Je saisi le jet d’eau, la douche était chaude, elle me faisait tellement de bien je me sentais détendu, je clos les yeux un instant. Le temps paraissait si long à cet instant, puis je fus tirer de mon moment de détente quand la douche passa soudainement de chaude à brûlante. Après ce petit moment bien agité, j’étais fin prête à partir pour une nouvelle journée. Puis je pris un second escalier qui menait au restaurant juste en dessous, il était encore vide et papa et maman disposait les couverts sur chaque tables, je leurs fit un bisou avant de partir. Je me dirigeais donc sur le chemin de la gare, quand Yasuo, uns de mes voisin m’interpella.

« Hey, Sachiko !
- Hey Yasu, ça va ?
- Ouais, à merveille, je me réjouis qu’ont soient ensemble à Todai.
- C’est clair, je sens que cette année va être gigantesque, y’a tellement de gens qui aimerait être à notre place là-bas.
- Ouais, en plus il y aura des filles comme si ils en pleuvaient, le rêve absolu ma petite Sachi.
- Ah la la, Yasu, tu changerais jamais.»

Puis notre conversation se poursuivie sur le trajet vers le métro d’Hibiya. Le métro, c’est là qu’ont peut voir toutes sortes de personnes comme des étudiants, des hommes d’affaires, des gens dérangés, vraiment de tout, des milliers de gens transite chaque jours ici et on peut faire vraiment de drôle de rencontres. Là-bas, il y a deux sortes de trains, avant c’était les trains mixtes, mais vu le nombre de problèmes à caractère sexuel pour pas dire plus, ils ont décidé de faire un train pour les hommes et un autres pour les femmes. C’est dans ces cas là qu’on se dit que notre pays est vachement différent des autres. C’est donc ici que durant le trajet Yasuo et moi furent séparer le temps d’arriver sur l’arrêt qui menais à l’Université.
Enfin arriver, il m’attendait en haut des escaliers du métro puis ensemble on se dirigea vers le chemin des cours, devant l’entrée des étudiants à perte de vue, même des étrangers vienne aussi étudier dans cet université de prestige, du coup on croise là aussi de tout. Le bruit ambiant était très haut, j’entendais murmurer de partout sans jamais comprendre ce qu’ils se disaient. Yasuo, lui ne faisait plus attention à quoi que ce soit, il était surement trop occupé à regarder les étudiantes en tenue scolaire. Quand le grand portail s’ouvrit enfin, tout le monde rentra quasiment en même temps, et je perdis Yasu de vue, entrainer par la foule vers l’avant, je ne pouvais qu’avancer. Puis le mouvement fit un stop, en regardant mieux une estrade faisait obstacle devant et une foule de personnes, surement le corps administratif et enseignant se trouvait là-haut. Puis par après un long discours, la répartition des classes eu lieu, évidement Yasu et moi étions ensemble car lui aussi avait pris la littérature.

Après une longue journée de cours épuisante, j’étais enfin de retour chez moi. Le restaurant était pas mal rempli et papa et maman étaient bien trop occupés pour remarquer que je venais de rentrer. Après ça la soirée s’écoula tranquillement, j’étais occupée à surfer sur le net, à la recherche d’histoires à frissonner, car j’adorais ce genre de trucs farfelu. Le soir vint très vite et peu à peu les rues se firent sombres et les petites lumières s’allumaient une par une, par la suite, le peu de gens qui circulait encore, se dépêchait de rentrer chez eux et bien vite les rues furent désertes. Continuant de chercher des trucs à lire sur le net, un site attira mon attention.
Ce site était un recueil de légendes japonaises, j’étais tombé sur une légende urbaine, dont le titre était, La Dame Oubliée. Tout de suite, le titre m’avait totalement aspirée et je m’étais mise en quête de la lire. Sa racontais l’histoire d’une demoiselle très jolie, qui à cause de ses erreurs, perdit ses proches les plus chère et ainsi à force d’être seule, devint folle puis qu’à sa mort, elle se vengerait des gens qui l’ont oubliés. Et que depuis, elle se nourrit des rêves de gens qui pensent à leurs êtres chères et les remplacent par d’horribles songes.
Après un bon coup de frisson, il était de temps de manger. Suite à ce repas excellent, je remontais dans ma chambre pour me reposer de cette journée bien crevante. Une fois en tenue pour dormir, je m’étalais donc sur lit puis j’essayais de dormir, très vite la fatigue eu raison de moi.


Suite : http://www.zeldaroth.fr/forum/viewtopic.php?p=28419#28419
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Disparado
Modérateur
Modérateur
Primé d'argent
Primé d'argent
Sphynx
Sphynx



Inscrit le: 09 Sep 2007
Age: 51

Messages: 2206

MessagePosté le: Lun Juin 07, 2010 12:25    Sujet du message: Répondre en citant

Bon moi je ne peux plus voter lol, mais la suite je mets entre 6 et 8 Wink
_________________
https://www.youtube.com/channel/UCHiTHoFL_SNHflE_LHS9RQQ
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
John
Sphynx
Sphynx



Inscrit le: 12 Mai 2008
Age: 23

Messages: 2083
Localisation: Magrathéa

MessagePosté le: Lun Juin 07, 2010 12:49    Sujet du message: Répondre en citant

La suite est pas mal, quoique bon...Trouver sa solution sur le net c'est pas très jolie...
Et je vois que y aura pas de boucher zombie...

Edit Blondi : Hmm ... "Trouver sa solution sur le net..."

Je ne vois pas du tout de quoi tu parles, tu as du mal comprendre, Sachi est fan d'histoire frissonnante, elle va sur le net pour trouver et en lire, l'histoire que je cite l'a intéresser, et j'en profite pour l'a raconter. Enfin si je m'explique trop, je vais spoiler, lol.


EDIT John : Bah j'avais demandé, au début de l'histoire, et je vois que y en aura pas, tant pis ^^
_________________


Dernière édition par John le Mar Juin 15, 2010 18:21; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Orikiami
Shaman
Shaman



Inscrit le: 15 Mai 2010
Age: 22

Messages: 556
Localisation: Internet

MessagePosté le: Mer Juin 09, 2010 19:16    Sujet du message: Répondre en citant

Un peu long mes je vais lire ^^ Car j'ai rien d'autre a faire vu que mon pc est en panne et que je suis sur la wii x)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Blondinette
Administratrice
Administratrice



Inscrit le: 05 Déc 2009
Age: 31

Messages: 84
Localisation: Montélimar

MessagePosté le: Mar Juin 15, 2010 12:57    Sujet du message: Répondre en citant

Désolé pour le retard, j'ai beaucoup de choses à faire en ce moment, mais je ne lâche pas ce projet pour autant. Voici donc la parution de la partie 3, bonne lecture à tous.

Partie 3 :

Finalement mes yeux se rouvrirent, et je me leva d’un bond. Aucun bruit dans la maison, le réveil montrait minuit pile en clignotant, le réveil était donc dérégler donc impossible de savoir l’heure qui l’était. Un claquement se fit entendre et me fit sursauter, curieuse de nature, je voulais voir ce que c’était. J’avançais donc prudemment pour ne réveiller personne et me dirigea vers le couloir. Je voulais voir si mes parents dormaient, j’ouvrais la porte doucement puis jeta un coup d’œil, je ne les distinguais pas mais il y avait une épaisse masse sous la couette et cela me suffit je refermais donc la porte. Je continuais sur le couloir et jeta un coup d’œil par la fenêtre, j’aperçue une masse noir dans la cours arrière, puis un autre claquement me fit tourner le dos et le temps de me rendre compte qu’il n’y avait rien, la masse avait disparue. La nuit, tout est vraiment sombre et ça aurait pu être n’importe quoi. Je voulais voir qu’est- ce qui aurait pu être à l’origine du claquement et je descendis donc les escaliers sans faire de bruit puis arriver au salon, pas un bruit. Je sentais un frisson d’air frais me glacer la peau et me parcourir tout le corps, je me frottais un peu puis continua de chercher, soudain la Télévision s’alluma toute seule aucune images n’apparaissait sur l’écran, tout était noir. Je saisis la télécommande puis à ce moment un programme commença. On voyait une fille dormir devant une télévision tout comme moi, je pris place sur le canapé, puis la fille fit de même. J’étais en train de me voir à la T.V, tout était pareil, les même mouvements comme si on me filmait. Je regardais fixement l’écran, j’essayais de comprendre, toutes sortes de question parcouraient ma tête et me donnais un mal de crâne horrible, je me bouchais les oreilles pour essayer de plus entendre quoi que ce soit, puis submerger de voix, peu à peu je ne voyais plus rien, tout était flou, je pouvais voir une ombre devant moi, mais je ne voyais rien. J’étais à genou, cette ombre me regardais tomber de douleurs, j’en pouvais plus, les voix étaient de plus en plus forte, et l’ombre de bougeait pas, puis comme une force qui m’attirait, je tombais peu à peu de l’inconscience, essayant tant bien que mal de rester lucide mais rien n’y faisait, cette force m’écrasais de tout son poids puis elle eu raison de moi et je perdis connaissance.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Disparado
Modérateur
Modérateur
Primé d'argent
Primé d'argent
Sphynx
Sphynx



Inscrit le: 09 Sep 2007
Age: 51

Messages: 2206

MessagePosté le: Mar Juin 15, 2010 16:28    Sujet du message: Répondre en citant

cool, j'attends la suite avec impatience
_________________
https://www.youtube.com/channel/UCHiTHoFL_SNHflE_LHS9RQQ
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Blondinette
Administratrice
Administratrice



Inscrit le: 05 Déc 2009
Age: 31

Messages: 84
Localisation: Montélimar

MessagePosté le: Lun Juin 21, 2010 19:47    Sujet du message: Répondre en citant

Partie 4 : Voici la suite, je un peu de mal à continuer en ce moment, mais je vais tout faire pour conclure ce projet, bonne lecture à tous.


Le lendemain, le réveil sonna à son habitude à 7 heures, j’avais un mal de crâne terrible, le réveil fût assez dur. Une fois lever, je fis route directe vers la salle de bain puis j’entamai donc une bonne douche histoire de me réveiller complètement. Une fois sur pieds je pris mon déjeuner vite fais puis je filais en cours. Comme hier Yasu était là à m’attendre devant le palier de la porte. Puis on se mit en route pour ne pas arriver en retard.

« Alors Sachi, tu es bien silencieuse, un problème ? Tu verrais ta tête ma petite !
- Ouais j’ai plutôt mal dormie, j’ai fais un rêve étrange, cette nuit. Sa paraissait tellement vrai puis je me suis réveillée le matin avec un mal de tête.
- Tu sais sur le net, j’ai lu ….
- Oui tu as lu Sachi, mais faut pas croire ce genre de trucs, c’est des inventions, tu es trop naïve ma petite !

Il avait surement après tout, ce sont que des histoires, et je traverse juste une mauvaise passe. Nous arrivâmes au métro, je pris donc le train pour femme, je pris place sur un siège libre au fond. Je pris mon lecteur MP4 puis je mis la musique à fond. Je regardais les lumières du tunnel passer qui reflétait sur la vitre la quasi-totalité de ce qu’il se passait derrière moi. Dans la vitre, je vis une femme vêtu de noir, je me retournai pour me rendre compte mais elle n’y était pas et quand je regardai la vitre de nouveau, le siège était vide. Surement la fatigue qui venait de me jouer un tour. Je repris donc place dans tranquillement dans mon siège. Une fois arriver, Yasu m’attendait en haut des escaliers comme hier et je lui fis part de cette petite mésaventure, il éclata de rire et me dit que j’étais surement bien crevée, je pense qu’il avait raison. Puis il s’arrêta et me dit :

« Hey, Sachi, tu voudrais qu’on aille ensemble boire un verre après les cours, comme ça on pourra discuter un peu ? » me dit Yasu en souriant.
- « Okay, pourquoi pas sa me ferais plaisir ! » lui dis-je avec un grand sourire.

Puis arriver en cours la journée s’écoula paisiblement. A la fin de la journée vers 17 heures, Yasu et moi nous nous dirigeâmes donc vers une petite échoppe de coin pour boire un verre. Le serveur nous apporta notre commande.

« Alors Sachi, raconte-moi un peu, qu’est qui t’arrive depuis ce matin ?
- Bah, je ne sais pas trop tu vois, je fais des cauchemars et du coup je dors mal. Mais c’est tellement réel, j’ai l’impression de ressentir ce qu’il se passe vraiment.
- Ecoute, ma petite ! Les cauchemars, c’est simplement des images que tu as vues que ton cerveau passe en vrac dans ta mémoire quand tu dors, et qui te fais voir pleins de trucs. C’est un ami qui me l’a dit, tu devrais peut être lui rendre une visite, il sait pas mal de trucs sur ton cas.
- Je ne sais pas trop, puis tu sais je le connais pas moi ton amis. Si tu viens avec moi, je veux bien y aller.
- Ok, d’accord, je viens avec toi, si sa peut te rassurée.

Après cette discussion, Yasuo fut silencieux durant le reste du temps et je fis de même de mon côté. Une fois nos verres vides, Yasu décida de m’emmener tout de suite voir son ami. C’est sur cette décision que nous fîmes route vers un petit quartier résidentiel comme il y en a partout, très similaire au miens. Le soleil commençait à se coucher, ce qui faisait rayonnées les fenêtres d’un orange éclatant, et qui donnait à l’atmosphère environnant une couleur orangé. Les routes sont très étroite dans ce genre de quartiers, puis nous arrivâmes devant une petit maison, Yasu posa son doigt sur la sonnerie, puis un jeune homme fit route vers le petit portail, il avait surement le même âge que Yasu, qui lui en avait 22 et moi 20, ce qui me valais le surnom de "Petite" ou encore "Sachi". Il ouvrit le portail, Yasu lui serra la main directement, ils avaient l’air de bien se connaître. Quand vint mon tour, je le saluais respectueusement, il me releva et me serra la main et me dit :

« Pas de formalité entre nous, moi tu peux m’appelé Vins, comme tu peux le voir, je suis pas d’ici mais je connais bien ton pote Yasu. On se connaît depuis pas mal d’années maintenant et quand il m’a prévenue qu’une jolie jeune fille avaient pleins de soucis, je ne pouvais pas m’empêché d’accepter !
- Enchantée alors, moi c’est Sachiko mais Sachi pour les amis ! Je vois que Yasu avait enfin de compte tout prévu.
- Ouais, il m’a appelé en panique, ouais ma copine dort mal et tout, elle fait pleins de cauchemars, faut que tu l’aide tes parents sont médecins et tout ce qui s’en suis. Je lui ais dit panique pas, y’a pas de soucis, je mets mes parents sur le coup, passe avec elle à la maison, y’a pas de problèmes.
- Tu n’étais pas obliger de tout lui raconter vins …
- Pas de soucis, elle sait déjà surement que tu t’inquiètes pour elle du coup, c’est beau l’amitié ! Bon entrez, ont va pas moisir sur le palier. »

Nous entrâmes dans la maison, c’était un petit endroit sur 2 étages, comme toutes les maisons ici. L’endroit était plutôt classique et il n’optait pas pour des styles bien visible mais plutôt simple. Quelques meubles typiques japonais remplissaient la maison. Par la suite, nous prîmes place sur le canapé, Vins nous proposa un verre de coca, puis après les avoir emmenés et posé sur la table. Il commença à me poser des questions.

« Alors dis moi Sachi, raconte moi un peu, qu’est ce qui pourrait t’empêcher de dormir ?
- Des rêves étranges, bien souvent l’atmosphère y est sombre, j’évolue dans ce rêve, au départ, je ne savais pas bien si c’était réel quand c’est arriver pour la première fois, mais quand je me suis réveillée le matin, j’ai su que c’était juste un cauchemar.
- Et tu penses que c’est dû à quoi tout ça, et tu vois quoi dans ce cauchemar ?
- Je ne sais pas trop les raisons, mais je m’y vois moi, ma maison et …
- Et quoi, Sachi ?
- Une ombre noir qui souvent me pose des problèmes.
- Tu sais souvent ce qu’on voit dans un rêve, c’est souvent du vécu ou en rapport à du passée. Le cerveau n’invente rien, il ne fait que repasser des souvenirs que toi aurait pu oublier. Tout est lié, mais toi seule pourrait faire le rapprochement, il suffit parfois d’un flash, pour que tout te revienne. Voilà ce que je te propose, essaye d’écrire ce que tu vois dans tes cauchemar comme ça, on fait le point ensemble quand tu veux. »

Yasu lui nous écoutaient parler, il était silencieux mais pris par la conversation. Il était à la fois absorber et surpris de tout ça. Vins se leva d’un bond.

« Aller les deux amis, moi j’ai du travail mine de rien, les études sa me pèse ! Donc je vous mets pas à la porte mais c’est la période d’examens donc je dois aussi réviser. Mais y’a pas de soucis, passez quand vous voulez.
- Okay, sa marche mon gars, je suis bien content que tu aides ma p’tite, tu es vraiment un pote.
- C’est vrai, c’est très gentil de m’aider, je ne sais pas quoi te dire, mais en tout cas, merci !
- Allons bon, c’est normal après tout, je ne peux dire nan à une fille en détresse !
- Ouais, ouais vins aller, tu as du travail mon pote, nan ?
- Ouais, effectivement, je vous laisse les jeunes. »

Après nous avoir salué, Vins nous regarda partirent puis il ferma la porte. Yasu affichais un sourire, je ne savais pas trop pourquoi mais au fond, j’étais satisfaite aussi.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blondinette
Administratrice
Administratrice



Inscrit le: 05 Déc 2009
Age: 31

Messages: 84
Localisation: Montélimar

MessagePosté le: Ven Juil 02, 2010 17:32    Sujet du message: Répondre en citant

Désolé pour le retard de la partie 5 qui arrivera surement dans la journée, j'ai pas mal de soucis à trouver une suite. Confronter à un petit dilemme, j'ai pas vraiment trouver encore la solution à celui-ci mais j'espère le trouver dans la journée. Je posterais la partie 5 si j'arrive à trouver la suite ce soir, sinon je repousserais la sortie de cette nouvelle partie !

Désolé pour ceux qui attendent la suite, je fais mon maximum pour finir ce projet qui me tiens à coeur.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Disparado
Modérateur
Modérateur
Primé d'argent
Primé d'argent
Sphynx
Sphynx



Inscrit le: 09 Sep 2007
Age: 51

Messages: 2206

MessagePosté le: Ven Juil 02, 2010 18:07    Sujet du message: Répondre en citant

bon courage Wink
_________________
https://www.youtube.com/channel/UCHiTHoFL_SNHflE_LHS9RQQ
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
link 91
Primé d'or
Primé d'or
Golem
Golem



Inscrit le: 30 Juin 2009
Age: 25

Messages: 1573
Localisation: Dans le... 91.. original ?

MessagePosté le: Dim Juil 04, 2010 14:06    Sujet du message: Répondre en citant

Les excuses c'est pour les faibles blondinette :p
Bon courage et puis c'est pas grave si c'est retarder nous on ne peut que attendre c'est toi qui le fait Wink
_________________
Si jamais vous croiser un certain Zatsu, Zatsuu ou Zatsuki, c'est moi c'est le pseudo que j'utilise actuellement et depuis un bon moment d'ailleur :v
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Blondinette
Administratrice
Administratrice



Inscrit le: 05 Déc 2009
Age: 31

Messages: 84
Localisation: Montélimar

MessagePosté le: Dim Juil 04, 2010 14:19    Sujet du message: Répondre en citant

Parution Partie 5 et (6 pour le lundi où je n'ai rien paru) : Je vous laisse donc le loisir de lire la partie 5 et 6 de cette fiction. Bonne lecture.

La nuit était tombée, les routes étaient sombres et des petites lumières nous éclairaient le devant. Yasu lui était plutôt tranquille, mais moi je ne l’étais pas, cet atmosphère me m’était mal à l’aise. On ne pouvait voir seulement la route, le reste était sombre. Je commençais à m’imaginer toutes sortes de choses. Mon visage se mis à afficher l’inquiétude, puis je sentis quelque chose sur ma main qui l’a serrais, puis je vis la main de Yasu saisir la mienne, aucun mot ne vint, mais je me sentais comme rassurée, comme si sa main m’avait fait trouver le réconfort d’être bien avec lui. Je lui jetais un regard puis au même moment il fit pareil. Il souriait puis timidement je lui souriais aussi puis on continua le chemin jusqu'à ce que nous arrivions sur le palier de ma maison. Yasu se tourna vers moi, il me regardait dans les yeux, puis d’un coup, c’est comme si j’étais attirer vers lui et lui vers moi, son visage se rapprochait du miens puis il m’embrassa, à ce moment, c’est comme si tout s’était arrêter. Je ne voyais plus rien, juste lui et moi, c’est comme si le monde s’était arrêter et que plus aucuns soucis n’était présent mais juste l’instant présent. Puis Yasu marmonna quelque chose, mais je ne pu comprendre quoi puis il s’en alla, mais il avait souris juste avant donc je sais qu’au fond il était heureux. Au fond de moi j’avais trouvée le réconfort puis je poussais la porte, le restaurant était encore ouvert et papa et maman travaillaient encore et n’avaient toujours pas remarquer que j’étais rentrée. Une fois monter dans ma chambre, je me jeta sur mon lit pour repenser à tout ça. J’étais si heureuse, je fermais les yeux pour essayer de me repasser la scène, puis je sentis comme un comme un coup derrière la tête, puis à ce moment, je ne sais pas comment l’expliqué mais, je me suis comme évanoui mais seulement une petite seconde. Je regardais autour moi, il n’y avait rien, pourtant je sentais que quelque chose avait changé. Je me levais pour jeter un coup d’œil aux alentours, puis j’entendis le bruit de la Télévision qui s’allumais, mais pas d’images, seulement le bruit des grésillements parcourait la maison et installais une atmosphère assez pesante. J’avançais doucement vers les escaliers puis je regardais en bas, la T.V était allumer et éclairait le salon d’une légère lumière blanche. Je pris les escaliers, j’avançais pas à pas, chacun des mes pas résonnait sur le sol en bois, une fois en bas, la T.V affichait finalement une image, je m’approchais plus pour voir, et je me vis comme dans l’écran comme filmer, mais cette fois, une ombre derrière moi s’approchait, je me retourna brusquement mais rien du tout, mon cœur palpitait de plus en plus. Je décidais de regarder l’écran à nouveau, l’ombre était encore là, elle approchait encore, je ne savais plus quoi faire, j’avais les membres glacés par la peur, je ne pouvais plus bouger, l’ombre avançait encore et encore, puis plus rien à l’écran. Je me retournais pour regarder derrière moi, il n’y avait rien, je regardais l’écran encore une fois, rien non plus. Les battements de mon cœur commençaient à diminuer, je retrouvais le mouvement. Je saisi la télécommande puis éteignit la télévision.

Partie 6 :

Je fis route vers le restaurant, il n’y avait plus personne, tout était ranger comme à son habitude. Pourtant quelque chose en moi me glaçais le sang, je continuais d’avancer parmi toutes les tables, j’entendais la ventilation du restaurant, l’atmosphère était de plus en plus lourd et stressant, puis un bruit vers le comptoir, attira mon attention. Je me dirigeais donc vers le comptoir, soudain quelque chose me saisi la jambe, prise de panique, je secoue ma jambe pour essayer de me défaire de l’emprise, mais rien n’y fait, je tire sans regarder ce qui me retiens, mais je tombe. Cette fois, je voyais une ombre qui me tenais et m’empêchais de me relever, puis d’un coup, je sentis que l’étreinte de l’ombre se resserrais de plus en plus, la douleur commençait à me faire vraiment mal, j’essaye de crier mais la peur m’empêche de le faire. L’ombre serrais encore plus fort, cette fois la douleur était à son paroxysme, je m’agitais encore plus fort tellement la douleur était insupportable, puis je réussis à me dégager de là mais de loin sans dégâts. J’avais mal à la jambe et je boitais de la jambe ce qui me ralentirais en cas où j’aurais besoin de fuir. Je me relevais difficilement puis je décidais d’aller dehors pour voir si quelqu’un pouvait m’aider. Je me dirigeais donc vers la porte, je posais ma main sur la poignet, elle était si froid qu’un frisson me parcourais le corps en entier, mon cœurs battait à nouveau très fort depuis cette rencontre ce qui rendais la chose peu facile. J’ouvris, dehors il faisait sombre et froid, je marchais en direction du jardin pour voir si l’ombre n’y était pas. Le froid glaçait mes os, ce qui rendait la douleur encore plus forte, je tremblais de partout et je continuais tout de même d’avancer, une fois dans le jardin, tout était normal. Puis en me rapprochant de plus je vis que la porte du sous-sol était entre-ouverte et éclairer, avec un peu de chance papa et maman était là à ranger les provisions pour le restaurant. J’avançais donc vers la porte et l’ouvrit, le sous-sol était constituer d’un vaste couloir qui offrait trois chemin, une porte à droite et une à gauche et tout droit donnait accès à une vaste salle où étaient entreposées de vastes étagères de provisions. Je décidais de prendre la porte de gauche.

J’ouvre la porte, là se trouvait plusieurs établis d’outils de toutes les sortes, soudain la lumière se mis à clignoter puis plus rien. Par chance sur un des établis, il y avait une petite lampe torche, je pousse le bouton, par chance elle s’allume. Je me retourne pour sortir puis une fois de nouveau dans le couloir, je ferme la porte.
Je prends la porte suivante, j’ouvre, puis avec ma petite lampe, je fais rapidement un tour d’horizon puis il n’y avait seulement que de vieilles décorations plus bonnes à rien. Puis en regardant mieux sur la droite, derrière un gros meuble, il y avait un miroir. Je pris ma lampe entre mes dents et décida de prendre le miroir, une fois déplacer, je le mis contre le mur. C’était une très belle pièce, les contours était en or et dessinait un dragon tout autour de celui-ci. Il y avait pas mal de poussière dessus et je ne voyais même pas mon reflet. Avec ma manche, j’essuyais la pièce délicatement de peur que cette veille pièce ne se casse. Enfin, j’éclairais le vaste miroir, faisant quelques pas en arrière pour voir mon reflet sans me flashé. Le miroir reflétait parfaitement mais sans la lumière, je ne pouvais bien voir l’ensemble. Je m’approchais pour le remettre à sa place, puis quelque chose sur le reflet attira mon attention. Je m’approche doucement pour voir, et là l’ombre surgit du miroir, mon cœur avait fait un bond comme si il allait sortir de ma poitrine. J’avais tellement peur, l’ombre sortait progressivement du miroir, une fois de plus, j’étais absorber par cette immense masse noir. Elle s’approchait de plus en plus, il fallait que je réagisse, malgré la peur, je me mis une claque pour essayer de me détacher de cette paralysie. C’était bon, je pu me relever et aussitôt debout, je sortis et ferma la porte derrière moi.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Disparado
Modérateur
Modérateur
Primé d'argent
Primé d'argent
Sphynx
Sphynx



Inscrit le: 09 Sep 2007
Age: 51

Messages: 2206

MessagePosté le: Jeu Juil 08, 2010 11:47    Sujet du message: Répondre en citant

6/8 Wink vivement la suite
_________________
https://www.youtube.com/channel/UCHiTHoFL_SNHflE_LHS9RQQ
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Mr Tingle
Poule
Poule



Inscrit le: 03 Juil 2010
Age: 25

Messages: 131
Localisation: Rubis Land

MessagePosté le: Lun Juil 12, 2010 17:54    Sujet du message: Répondre en citant

Vivement la suite
_________________
[error]

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    zeldaroth.fr Index du Forum -> Fictions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com